Top of main content

Flash d'information financière – Mars 2022

14/03/2022
Pacte Dutreil
défensif
conflit en Ukraine
Net Zero

Les mouvements de marché ont été largement influencés par les tensions géopolitiques entre la Russie et l’Ukraine, provoquant une remontée forte de la volatilité et un net repli sur les marchés financiers européens et dans une moindre mesure sur le marché asiatique. En revanche, les actions américaines restent toujours dans le vert depuis le début du conflit. En termes sectoriels, les plus forts replis concernent les valeurs d’Europe de l’Est et les valeurs cycliques comme les banques et les constructeurs automobiles européens.

Les impacts potentiels face au conflit en Ukraine

Parallèlement, les obligations mondiales, le dollar américain et l’or ont rebondi. Les prix énergétiques atteignent des plus hauts, le baril du pétrole et le prix du gaz naturel s’envolent.

Quel pourrait être l’impact des derniers événements sur l’économie ?

Le conflit nous conduit à revoir nos anticipations en matière de croissance et d’inflation :

1. La hausse des prix de l’énergie. Le prix du baril de Brent est en hausse d’environ 30 dollars depuis le début du conflit. En règle générale, une hausse de 10 dollars du baril de pétrole fait augmenter l’inflation d’environ 0,4 à 0,5 point en glissement annuel dans les grandes économies et réduit la croissance économique mondiale d’environ 0,1 à 0,2 point. L’Europe devra aussi relever un défi supplémentaire avec l’envolée de près de 50 % des prix du gaz naturel ces derniers jours.

2. Le canal de la confiance. L’actualité négative et la chute des prix des actifs risqués pourraient saper la confiance des ménages et des entreprises et avoir des répercussions plus négatives sur la croissance que ne le suggère la seule augmentation des prix de l’énergie. Toutefois, l’ampleur de cet impact est difficile à déterminer.

L’impact sur l’économie sera variable selon les pays. L’Europe devrait davantage souffrir que les États-Unis ou l’Asie, en raison de l’augmentation plus marquée des prix du gaz en Europe et d’un impact probablement plus prononcé sur la confiance compte tenu de la proximité géographique de la zone de conflit.

Les responsables des banques centrales chercheront probablement à limiter cet impact. Pour le moment, le président de la Fed a confirmé le scénario d’une première hausse des taux d’intérêt à la mi-mars mais il s’est déclaré favorable à un relèvement limité de 25 pb (versus une anticipation initiale de 50 pb).

Quelles conséquences en terme d’investissement ?

L’évolution récente des marchés résulte de l’augmentation de la prime de risque géopolitique. Tant que les tensions géopolitiques seront élevées, les investisseurs délaisseront probablement les classes d’actifs risqués. Cependant la situation évolue rapidement et le sentiment peut également changer.

Avant le début du conflit, nous anticipions un début de normalisation de l’inflation dès le deuxième trimestre avec des marchés soutenus par de solides publications des entreprises. Les derniers développements, du fait des pressions qu’ils exercent sur les prévisions de croissance, le moral des investisseurs et les prix des matières premières nous obligent à réévaluer notre scénario.

Nous pensons toujours que les pressions inflationnistes finiront par se dissiper dans le courant de l’année et que les prévisions de croissance mondiale se stabiliseront, mais désormais nous attendons cette amélioration pour la fin de l’année 2022. Les taux d’inflation pourraient rester supérieurs à 4 % en fin d’année dans les grandes économies, un niveau plus élevé que ce que nous avions initialement prévu.

Certains investisseurs pourraient être tentés d’augmenter leurs liquidités mais une inflation élevée et des taux d’intérêt bas en font une stratégie peu attrayante. Les valorisations relatives favorisent toujours les actions par rapport aux obligations mondiales et aux liquidités. De plus, il est important de rappeler que, malgré les défis actuels, l’impact typique des tensions géopolitiques sur les marchés d’investissement est de courte durée. Historiquement, sur les 80 dernières années, le S&P 500 a mis 35 jours en moyenne pour revenir à ses niveaux pré-crise après un événement majeur.
 

Dans ce contexte, nous mettons en place une allocation d’actifs plus défensifs avec une gestion active. Nous prévoyons notamment une surperformance des valeurs défensives, de qualité et des matières premières dans les marchés des pays développés. Le pétrole et le gaz bénéficient notamment du conflit actuel (car la Russie représente environ 11 % de la production mondiale de gaz naturel dont elle exporte les trois-quarts). Malgré le niveau élevé du risque géopolitique, ces actifs devraient donc pouvoir servir d’amortisseurs dans les portefeuilles. De plus, certaines parties des marchés émergents ont fait preuve de résistance à la suite des derniers événements, reflétant le fait que cette classe d’actifs a déjà subi beaucoup de volatilité l’année dernière. Une approche sélective axée notamment sur l’Asie est donc logique et peut être intéressante dans le cadre d’une stratégie d’investissement globale.

(Écrit le 7 mars 2022)

Dessert colore

Pacte Dutreil et doctrine administrative

L’administration a mis en ligne le 21 décembre dernier ses commentaires définitifs sur le dispositif « Dutreil transmission » et apporté des précisions sur les assouplissements qui résultent de la loi de finances pour 2019. Bercy avait soumis à consultation publique d’avril à juin 2021 une première mouture de ses commentaires qui avait suscité un certain émoi chez de nombreux praticiens (Lettre financière de juin 2021). Bercy semble avoir accordé une écoute positive aux commentateurs et nous livre une copie plus en ligne avec l’esprit du texte. Nous revenons donc sur les principales précisions apportées.
 

Pour mémoire, le pacte Dutreil est un dispositif permettant sous conditions de faciliter la transmission d’entreprise en allégeant la fiscalité sur les donations ou sur les successions.

Nature de l’activité des sociétés

Pour bénéficier du régime de faveur, la société doit exercer une activité industrielle, commerciale pendant toute la durée de l’engagement de conservation collectif puis individuel… à l’exclusion des activités de nature civile.

Si Bercy confirme que les activités de locations de locaux meublés à usage d’habitation sont exclues du dispositif d’exonération partielle, l’activité de construction-vente d’immeubles (promotion immobilière) et de marchand de biens sont expressément admises.

Il n’est pas exigé que la société exerce à titre exclusif les activités éligibles mais que cette ou ces activités soient prépondérantes. Pour le cas où plusieurs activités éligibles sont exercées, il est tenu compte de l’ensemble de ces activités pour déterminer le caractère prépondérant. L’administration assouplit sa position et admet que l’abandon d’activités et l’exercice d’activités nouvelles sont possibles.

Femmes pensant

 

Changement d’activité pendant la durée des engagements collectifs et individuels

L’administration retire la précision apportée dans ses commentaires du 6 avril qui prévoyait que le changement d’activité est possible seulement si la nouvelle activité éligible est exercée immédiatement ou concomitamment avec l’ancienne.

Engagement collectif souscrit par une société interposée :

Dans un contexte de groupe de sociétés, le bénéfice de ce régime de faveur portant sur les titres de la société holding va être subordonné à des contraintes supplémentaires. La société holding devra notamment pouvoir être qualifiée de holding animatrice. Mais quand le caractère animateur est trop ténu ou impossible à mettre en place, il convient alors de faire porter le pacte Dutreil sur les titres de la ou des filiales éligibles. La société holding est alors considérée comme une société interposée et c’est elle qui sera signataire de l’engagement de conservation. Avec la réforme du pacte Dutreil de 2019, qui permet de souscrire un engagement collectif par une seule personne, il était alors possible qu’une société interposée puisse être l’unique signataire d’un pacte Dutreil. Mais l’administration fiscale dans ses commentaires publiés en avril 2021 exigeait que le donateur soit également signataire de l’engagement collectif. Cette position avait suscité un véritable tollé. Bercy reconnaît désormais expressément que la société interposée puisse être l’unique signataire de l’engagement collectif.
 

Marcher le long du couloir

Fonction de direction

L’administration assouplit sa position d’avril 2021 en admettant que la fonction de direction après la transmission des titres puisse être exercée par un des signataires de l’engagement collectif (généralement le donateur lui-même). L’administration n’exige plus que l’associé signataire puisse assumer cette fonction de direction qu’à la condition de conserver des titres.

Dans le cadre d’un engagement collectif réputé acquis, il est dorénavant expressément reconnu que la fonction de direction puisse être partagée entre l’un des donataires et le donateur lui-même pourvu que ce dernier ne soit pas le seul dirigeant.

Enfin, dans le cadre d’une transmission par décès de parts ou actions sous engagements Dutreil, l’administration transpose la solution prévue aux entreprises individuelles en acceptant qu’un mandataire (mandat à effet posthume) occupe la fonction de direction pour des héritiers en incapacité de le faire (mineurs…).

Pour un positionnement plus défensif

Parapluie orange


L’attaque de l’Ukraine par la Russie a provoqué une forte remontée de la volatilité et un repli généralisé sur les marchés financiers. Néanmoins, nous pensons qu’il ne faut pas réagir de manière excessive. En effet historiquement, à la suite de la plupart des événements géopolitiques, les marchés ont souvent rebondi après une courte correction brutale.
 

Dans ce contexte de conflit, d’inflation soutenue, de croissance économique inférieure aux anticipations de début d’année, nous avons pris certaines mesures afin d’introduire un biais plus défensif.

Pour cela, nous adoptons un positionnement neutre sur les actions (en ligne avec notre allocation stratégique) en passant sous-pondéré sur les actions de la zone euro et en réduisant notre surpondération sur les actions américaines. Le changement de ton de la BCE, la hausse des coûts énergétiques et la proximité du conflit motivent notre positionnement plus prudent sur les marchés actions européens. Nous maintenons notre position sur les actions asiatiques dont les valorisations restent attractives. Notre stratégie actions se concentre dorénavant sur un équilibre entre les thématiques « Croissance et Value » avec une préférence pour les valeurs de qualité (qui ont la capacité de répercuter dans leur prix les hausses de coûts), les valeurs énergétiques et financières. Nos thématiques « Energy transition » et « Total sécurité » restent également pertinentes dans le contexte actuel.

Circuit imprimé

  

Replay du webinaire « Metaverse : nouvel Eldorado virtuel ? » du 10 février 2022


Analyses et idées d’investissements
 


Les marchés obligataires sont pour leur part perturbés par des données sur l’inflation toujours plus fortes et l’inflexion à venir des politiques monétaires. Aussi nous privilégions les obligations à haut rendement américaines à faible duration et le high yield émergent et nous passons à une légère surpondération sur les obligations Investment Grade.

Enfin nous renforçons notre exposition aux Hedge Funds dans un objectif de diversification et afin de bénéficier de la volatilité des marchés qui est favorable à ce type d’investissement.

Sur le marché des matières premières et sur les devises, nous ne modifions pas notre stratégie. Le dollar conserve son rôle de valeur refuge. L’or, sans surprise, est favorisé à court terme par le contexte de conflit et d’aversion pour le risque.

Neutralité carbone : un levier de création de valeur pour les entreprises

Pasteur vert

La Covid-19 et la crise économique ont donné une nouvelle impulsion à la lutte contre le changement climatique. Le plan de relance de l’Union européenne prévoit que 30 % des dépenses seront obligatoirement affectées à la lutte contre le changement climatique. D’autres pays et régions du monde se mobilisent. La recherche d’un niveau zéro d’émissions nettes de gaz à effet de serre (neutralité carbone) est une tendance incontournable qui concerne directement les entreprises. Mais ce qui peut apparaître comme un défi est aussi une source d’opportunités multiples pour les entreprises, et de création de valeur. À condition de respecter une série de conditions précises : définition d’une stratégie, fixation d’objectifs, mise en place d’un mécanisme de reporting et engagement des collaborateurs.
 

Indicateurs

Vues au 28 février 2022. Les données sont présentées à titre d’illustration seulement et peuvent être soumises à des modifications.

Source : Bloomberg
 

Fleur de cerisier rose à Tokyo

Note à l’attention du lecteur du présent document.
 

Ce document est publié par HSBC Private Banking France, établissement en France de HSBC Private Bank (Luxembourg) S.A., à titre d’information uniquement et ne revêt aucun caractère contractuel. Les informations contenues dans ce document ne constituent ni un conseil en investissement, ni une offre d’achat ou de vente d’un produit ou d’un service financier et ne doivent pas être interprétées comme tels. En outre, ces informations sont uniquement destinées aux ressortissants de pays où leur utilisation n’est pas contraire aux lois ou réglementations locales en vigueur. Il relève de la responsabilité de chaque investisseur de se conformer aux lois ou réglementations locales qui lui sont applicables. Si vous avez des questions concernant les informations figurant dans le présent document, nous vous invitons à contacter votre interlocuteur privilégié ou, le cas échéant, à prendre avis auprès de vos conseils habituels.
 

La teneur du présent document repose sur des informations obtenues auprès de sources considérées comme fiables mais non contrôlées de manière indépendante. Bien que ces informations aient été préparées de bonne foi, aucune déclaration ni garantie, expresse ou tacite concernant leur exactitude ou leur exhaustivité, n’est ou ne sera faite et aucune responsabilité n’est ou ne sera acceptée par HSBC Private Banking France ou le Groupe HSBC ou par aucun de leurs dirigeants, employés ou salariés respectifs. Les informations sont communiquées, les opinions sont formulées et les estimations sont faites sur la base de nos connaissances au moment de la publication du présent document et peuvent faire l’objet de modifications sans préavis, sous réserve de dispositions légales ou réglementaires contraires.
 

Avant d’investir dans un Organisme de Placement Collectif (OPC) de droit français ou étranger ou dans un support en unité de compte adossé à un OPC de droit français ou étranger pour les contrats d’assurance-vie et/ou de capitalisation, vous devez prendre connaissance impérativement et attentivement de la version française du Document d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI) et de son prospectus, documents réglementaires disponibles sur demande ou sur ainsi que pour les contrats d’assurance-vie et / ou de capitalisation de la Notice d’Information / des conditions générales et des conditions additionnelles applicables aux clients de la succursale française de HSBC Private Bank (Luxembourg) S.A. 
 

Avant toute décision d’investissement, il vous appartient de vous assurer, avec l’aide de vos conseils habituels, que le ou les supports considérés correspondent à votre expérience, à vos connaissances, à votre situation financière, à vos objectifs d’investissement, à votre sensibilité au risque, ainsi qu’à la réglementation dont vous relevez (et notamment la législation locale à laquelle vous seriez éventuellement assujetti). 
 

Les performances passées ne préjugent en rien des résultats futurs, et doivent être analysées avec prudence. Les investissements, soumis aux fluctuations de marché, peuvent varier tant à la baisse qu’à la hausse, et présentent un risque de perte en capital. 
 

Nous vous rappelons que selon la réglementation en vigueur, les personnes physiques, associations et sociétés n’ayant pas la forme commerciale, domiciliées ou établies fiscalement en France, sont tenues de déclarer, lors de leur déclaration de revenus ou de résultats, les comptes ouverts, détenus, utilisés ou clos à l'étranger ainsi que les revenus afférents. En outre, concernant les personnes physiques, dès la perception de revenus mobiliers par l’intermédiaire de ces comptes, ces dernières doivent s’acquitter des prélèvements sociaux et, le cas échéant, d’un acompte d’impôt sur le revenu. Enfin, sous certaines conditions, la fraction de la valeur représentative d’actifs immobiliers de parts ou actions de sociétés ou organismes détenus sur ces comptes doit être déclarée à l’impôt sur la fortune immobilière si les titulaires concernés en sont redevables.
 

Par ailleurs, selon la réglementation en vigueur, les personnes physiques domiciliées fiscalement en France, sont tenues de déclarer, lors de leur déclaration de revenus, certaines informations relatives aux contrats de capitalisation et placements de même nature, et notamment aux contrats d’assurance-vie, souscrits auprès d’organismes établis hors de France et, le cas échéant, les produits générés sur ces contrats lors d'un rachat total ou partiel. En outre, ces dernières doivent s’acquitter, des prélèvements sociaux exigibles au titre de leur contrat. Enfin, la valeur de rachat des contrats d’assurance rachetables et des bons ou contrats de capitalisation à hauteur de la fraction de leur valeur représentative des unités de compte composées d’actifs immobiliers imposables doit être déclarée à l’impôt sur la fortune immobilière si les titulaires concernés en sont redevables. 
 

En cas de non-respect de ces obligations, les personnes concernées s’exposent à des rappels d'impôts et à l'application de sanctions. Pour plus de précisions concernant les obligations déclaratives et fiscales vous incombant, nous vous recommandons de vous rapprocher d’un conseil indépendant.
 

Conformément aux dispositions du Règlement Général sur la Protection des Données Personnelles (UE) 2016/679 du 27 avril 2016 toutes les données à caractère personnel sont collectées, traitées et conservées conformément à la Charte de Protection des Données Personnelles accessible sur le site :
 

http://www.hsbc.lu/
 

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'une des informations de cette Charte de Protection des Données Personnelles, veuillez adresser vos questions, commentaires et demandes à votre interlocuteur habituel ou à http://www.hsbc.lu/ ou à notre Délégué à la Protection des Données qui peut être contacté à l'adresse suivante :
 

HSBC Continental Europe - Délégué à la protection des données

38 avenue Kléber, 75116 PARIS, France 

ou dataprotection@hsbc.fr
 

Il est par ailleurs rappelé que, conformément à la réglementation applicable, tout consommateur dispose de la possibilité de s’inscrire gratuitement sur la liste d’opposition à démarchage téléphonique : www.bloctel.gouv.fr. Il est interdit à un professionnel de démarcher téléphoniquement un consommateur inscrit sur cette liste, sauf en cas de relations contractuelles.
 

L’activité de banque privée peut être exercée dans le monde entier par différentes entités juridiques du Groupe HSBC conformément aux exigences réglementaires locales. Les produits et les services décrits dans ce document peuvent être proposés par différentes sociétés du Groupe HSBC. Certains produits ou services ne sont cependant pas disponibles dans certaines zones géographiques. Par ailleurs, certaines agences HSBC interviennent en tant que points d’entrée de HSBC Private Banking France mais ne sont pas autorisées à présenter ou vendre des produits et des services, ou encore à offrir des conseils à la clientèle privée. De plus amples informations sont disponibles sur demande. Une liste complète des entités de banque privée est disponible sur notre site Internet, www.hsbcprivatebankfrance.com
 

© Copyright.HSBC Private Banking France. TOUS DROITS RESERVES.
 

Aucune partie de ce document ne peut être reproduite, stockée dans un système de récupération de données ou transmise à quelque fin ou par quelque moyen que ce soit (électronique, mécanique, photocopie, enregistrement ou autre) sans la permission expresse et écrite de HSBC Private Banking France, 38 avenue Kléber – 75116 Paris – France.

HSBC Private Banking France

Etablissement en France de

HSBC Private Bank (Luxembourg) S.A.

Adresse de l’établissement : 

38 avenue Kléber – 75116 Paris (France)

Tél +33 (0) 1 49 52 20 00

SIREN 911 971 083 RCS Paris

TVA intracommunautaire : FR34911971083

HSBC Private Bank (Luxembourg) S.A.

Société anonyme de droit luxembourgeois

Capital social : 240.000.000 euros

Numéro d’immatriculation RCS Luxembourg : B52461

Siège social : 18 Boulevard de Kockelscheuer - L-1821 Luxembourg

Banque et intermédiaire en assurances immatriculé auprès de l’Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurances sous le numéro 2011CM008 (www.orias.fr

Site internet : www.hsbcprivatebankfrance.com  

HSBC Private Banking France est la succursale de HSBC Private Bank (Luxembourg) S.A. en France.

HSBC Private Bank (Luxembourg) S.A. est agréée en tant qu'établissement de crédit et soumise au contrôle prudentiel de la Commission de Surveillance du Secteur Financier au Luxembourg (CSSF) et est autorisée à exercer ses activités en France à la fois sur la base de la libre prestation de services et par l'intermédiaire de sa succursale.

HSBC Private Banking France est située au 38 avenue Kléber, 75116 Paris, France. 

En plus d'être principalement supervisée par la CSSF au Luxembourg, HSBC Private Banking France est également soumise à la surveillance de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) et de l’Autorité des marchés financiers (AMF) :

L'adresse de contact de l'ACPR est la suivante : 

    Autorité de Contrôle prudentiel et de résolution

    4, place de Budapest

    CS 92459

    75436, Paris Cedex 09

    France

 

L'adresse de contact de l'AMF est la suivante : 

    Autorité des marchés financiers

    17, place de la Bourse

    75082, Paris Cedex 02

    France

This insight is only available when you're logged on.  

 

It is restricted to HSBC customers with the appropriate account details or transaction history.

Unfortunately, this content isn't available based on your account details. 

 

However there's still a wealth of information here for you.